Trois nouveaux chaussidous sur des routes moins fréquentées

Pour mieux partager la route entre voitures, vélos et piétons, le Département expérimente la chaussée à voie centrale banalisée - ou chaussidou - sur des axes routiers moins fréquentés.

Améliorer la sécurité des cyclistes grâce aux chaussidous


Le principe du chaussidou ? Les vélos roulent à droite de la route, de chaque côté de la chaussée.Les voitures roulent au milieu de la route. Quand elles croisent un autre véhicule, elles se déportent à leur droite. S'il y a un vélo, elles adaptent leur vitesse et doublent le cycliste après avoir croisé l'autre véhicule. Pour sécuriser l'ensemble, la vitesse maximum autorisée est réduite pour les voitures à 50 ou 70 km/h selon les portions.

L'objectif du chaussidou ? Améliorer la sécurité des cyclistes, apaiser la circulation et favoriser le partage de la route.

3 nouveaux chaussidous en expérimentation


Sur l'ensemble du territoire de la délégation de Saint-Nazaire, trois nouvelles portions ont été mises en place cet été :

  • À Malville, sur la RD 90, après le pont qui franchit la 2X2 voies entre Nantes et Saint-Nazaire : 250 cm aménagés
  • Entre Missillac et PontChâteau sur la RD 126 : 6,2 km aménagés
  • Entre Saint-Joachim et Crossac, au niveau de la RD 16 : 2,1 km aménagés

Des panneaux de marquage au sol permettent à toutes et tous de repérer ces aménagements. Des comptages de véhicule seront réalisés toute l'année pour déterminer si ces expérimentations deviendront pérennes.